WAVERLY BOARDING SCHOOL__*


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 >>À prendre ou à laisser [Ellis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Von Walsh
Gαsp* He'sdαmn hot
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 27
[ Matières Préférées * ] : Physique et arithmétique
[ Passions et Loisirs * ] : Jouer le vilain garçon & perdre la bonne fille
[ Ton Humeur * ] : Nostalgique
Classe : Quatrième
Phrase Perso : The brave may dies, but the weak doesn't live at all
Topics en cours : >>Once Upon a Time [Ashlee]
>>Autour d'un café ... [Melody]
>>À prendre ou à laisser [Ellis]
>>Deux heures de colle >_< [Lauryn]
>>Gauche ou droite, tu dis? [Shawn]
>>Soirée d'anniversaire [Tous]

Date d'inscription : 26/03/2008

|| Love Ya ||
Love & Friends & Opponents:
Popularité:
0/0  (0/0)
Dirty little secrets:

MessageSujet: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   Mar 1 Avr - 7:18

    Il était sur le point de mettre la dernière touche à ce projet. La seule chose qui le maintenait, présentement, c'était d'entreprendre le dernier bout qui le séparait de l'entière construction d'un raisonnement de base comme travail libre imposé aux dernières années en biologie avancé. Le jeune homme avait choisi l'écosystème et ses facteurs de bouleversement, tout en focalissant sur l'aspect humain de la chose. Il avait mis des heures et des heures dans l'élaboration de son raisonnement, accompagnant le tout de structure, de graphique et de représentation en tableaux. Il y avait réellement mis tout son coeur, ce qui n'était pas dans ses habitudes.

    Disons simplement que Derek Von Walsh a un talent inné de posséder tout ce qu'une personne normale voudrait. Popularité, intégrité, intelligence, maniéré ainsi que fougueux jeune homme. Il avait la vie de rêve, et perdu la fille de rêve. Son visage s'assombrit, mais concentré sur son projet, laissa derrière lui, le temps de son travail, ses remords et ses regrets derrière lui. Derek mettait la touche finale à son projet, et il ne lui restait qu'à appuyer sur une touche pour tout sauvegarder quand la lumière clignota. Ses yeux s'ouvrirent grand de surprises, et il vut, sans possibilité de préserver, son travail s'effacer de l'écran.

    Furieux, il était furieux. Furax. Colérique. Incontrôlable. Il était seul dans le laboratoire d'ordinateurs, et son travail s'était effacé. Derek venat d'y mettre deux longues heures de labeur et de questionnement. Il venait d'y mettre le point final. Se levant brusquement, violemment même, il prit la chaise et la balança contre le mur. Son surplus d'émotions le submergeait, sans que le flot ne se calme. Derek poussa un cri, puis se dirigea, fonça plutôt, vers le mur pour y frapper de toutes ses forces avec son poing. On entendit le craquement sonore et le hurlement lugubre de Derek Von Walsh traverser Waverly tout entier, ou presque.

    ~ ~

    «Une fracture des phalanges, rien de moins. Tu es tout de même chanceux, ça aurait pu être pire. Qu'est-ce qui t'a pris, mon garçon ?»

    Derek ne répondit pas. Qu'est-ce qui lui avait pris? Il ne se contrôlait plus, et tremblait encore légèrement. Il se rappelait le clignotement de lumières et le bruit de la chaise qui explose contre le mur. L'infirmière le laissa sortir, mais le manda à tenir la chaise près de la porte pendant un moment, le temps de voir si les analgésiques qu'elle lui avait donné calmait suffisamment la douleur. Le jeune homme réprima un sourire. Le meilleur anti-douleur sommeillait dans ses poches, et n'attendait que Derek l'allume pour le glisser entre ses lèvres fines pour faire son effet...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellis Maxwell
Legen - [wait] for [it]- Dary !
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Classe : 2ème Année
Phrase Perso : Why be cool ? Be me!
Topics en cours : - La sous-douée de l'orientation (libre!)
- Petit bout (PV)
- Débarque au pensionnat [Libre]
- A prendre ou à laisser (PV)
Date d'inscription : 22/03/2008

|| Love Ya ||
Love & Friends & Opponents:
Popularité:
0/0  (0/0)
Dirty little secrets:

MessageSujet: Re: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   Mar 8 Avr - 22:47

- Mais je vous dis que c’est rien ! Continuait à s’égosiller la jeune fille, le bras en sang enroulé dans le carré blanc d’Hermès d’une copine à elle qui, soit dit en passant valait une fortune et était complètement ruiné.

Retour en arrière :

L’art de l’échec en 10 leçons, par Ellis Maxwell


1. Quand on se lève du mauvais pied le matin, on retourne se coucher

Réveil matin 7h. La jeune fille balança violemment son oreiller sur son réveil matin, lequel s’écrasa au sol dans un fracas de verre et de métal brisé. Celui-ci était mort pour de bon, elle allait devoir se décider à s’en offrir un nouveau. Max frotta ses yeux embrumés, s’étira comme un félin et… se cassa la figure de son lit. En essayant de se redresser, la jeune fille attrapa le rideau et faillit se prendre la tringle à rideaux dans la figure tandis que celle-ci se détachait du mur.

- Bordel ! s’exclama-t-elle en essayant tant bien que mal de se redresser.

Après cela, il ne lui resterait plus qu’à contacter son décorateur intérieur personnel (soit sa mère) pour qu’elle fasse venir du personnel pour arranger cela. En attendant, la jeune fille attrapa son uniforme qu’elle compléta de quelques accessoires griffés et d’un sac Prada blanc imprimé et aux boucles dorées. Ce fût ainsi accoutrée que la jeune fille se dirigea vers la cafétéria pour prendre son petit déjeuner.


2. Comment s’étouffer pendant son p’tit déj’


Mais ce n’était pas une heure de pointe pourtant… alors pourquoi est-ce que cette fichue cafétéria était-elle si pleine à craquer. La jeune fille se saisit d’un plateau, et après avoir fait la queue pendant des heures, elle se dirigea vers une table déserte avec un plateau de fruit. Se faisant, elle lisait tranquillement son journal quand soudain, abasourdie par ce qui était noté sur le feuillet qu’elle tenait entre ses mains, elle manqua de s’étrangler avec un raisin. Bien évidemment, personne ne fit le moindre mouvement pour l’aider à se débloquer la trachée. Elle parvint tant bien que mal à se libérer du petit fruit et, agacée, mis un grand coup dans son plateau et son journal avec de tourner tout bonnement les talons.


3. Quand le destin est contre vous, ne vous évertuez pas à le combattre…

Et vous vous dites : là, elle en a marre et elle a décidé de retourner se coucher. Et bien non. Malgré tous les signes qui lui indiquaient clairement qu’il valait mieux ne pas insister, la jeune fille décida tout de même de poursuivre sur la lancée. De fait, comme la bonne élève qu’elle n’était pourtant pas, Max se rendit directement en cours. Et qu’y avait-il de mieux pour commencer la journée qu’un cours de chimie ?

4…. Et surtout, évitez le cours de chimie !

Ils allaient faire des expériences chimiques aujourd’hui. A ce stade de la journée, toi aussi, lecteur, lectrice, tu la sens arriver la catastrophe. Tu te dis qu’elle va tout exploser, dissoudre toute sa classe dans un bain d’acide et rayer le pensionnat de la carte ? Et bien l’heure n’était pas encore à cela. La jeune fille atteignit la salle de cours sans beaucoup plus d’encombres. Ou presque.

5. De l’art de se vautrer en beauté

Avec tout cela, Max n’avait même pas réalisé qu’elle avait pas loin d’une vingtaine de minutes de retard. C’était cela qui expliquait que, contrairement à la cafétéria, les couloirs du bahut étaient désert. La jeune fille pressa le pas dans les escaliers et dans les couloirs, sautant même des marches pour aller plus vite. Et oui, elle avait l’esprit aventurier. Ellis donna un petit coup dans la porte avant de la pousser pour entrer dans la salle. Et ce fut à ce moment précis qu’elle se prit les pieds dans un câble qui trainait et qu’elle s’étala de tout son long dans la salle.

- Voilà ce que l’on appelle une entré fracassante, Miss Maxwell.

La jeune fille gratifia la classe qui commençait à glousser d’un regard noir qui acheva de les dissuader de continuer. Elle ramassa son sac, épousseta ses affaires en se redressant et alla s’installer dans le fond, laissant lourdement tomber ses affaires sur la table.


6. Et si on rajoutait un peu de soude dans l’eau ?

- Tu es sûre que c’est comme ça qu’il faut faire, Milly ? Demanda-t-elle à sa camarade qui s’occupait des mélanges.

Max parcourut de nouveau des yeux la liste des ingrédients et des choses à faire. Elle ne comprenait rien à ce qui était écrit et se contentait de répéter les phrases inscrites en comptant sur l’intello qui lui servait de partenaire de travail.


- Tu es vraiment sûre pour ce truc là ?
- Oué, oué, vas-y j’te dis.
- Noooon, mesdemoiselles, pas autant !
Eût tout juste le temps de s’exclamer la professeure avant qu’un énorme « BAAAAM » retentisse dans l’établissement.

7. La soude, ça aime pas l’eau, tout le monde sait ça. Tout le monde ?

Les deux jeunes filles avaient réussi à provoquer une grosse explosion, faisant au passage éclater le bécher qu’elles avaient devant elles. Des bris de verre décollèrent en tous sens, et Max eût pour premier réflexe de mettre son bras devant elle pour protéger son visage. Se faisant, elle s’était, encore une fois cassé la figure et le même bras avait atterri sur la flamme du réchaud le plus proche. Heureusement, son bras n’avait presque rien eut. Du moins, rien de beaucoup plus que l’état de charpie dans lequel il se trouvait déjà. Quant à son haut d’uniforme, il était fichu !


8. De l’art de coller un procès

A côté d’elle, Milly, qui elle aussi avait un peu morflé (mais beaucoup moins que Max) hurlait en tous sens, menaçant de tuer la coupable du haut de sa mauvaise foi la plus flagrante. Effectivement, c’était elle qui avait versé la soude dans l’eau. Elle menaçait aussi la prof de lui coller un procès pour laisser à ses étudiants manipuler des produits dangereux. Et son père était un grand avocat. Il possédait un très grand cabinet d’affaires. Et ils allaient voir ce qu’ils allaient voir…


9. L’infirmerie, c’est par où s’il vous plait ?

La peau de l’avant bras gauche brûlée par endroits mais surtout marquée de blessures ouvertes et de saignements, elle avait l’air belle la petite brune ! Par contre, l’infirmière n’avait pas l’air d’en penser autant, vu l’air angoissé qu’elle avait en voyant arriver Max.

- Mais je vous dis que c’est rien !


Elle fût finalement soignée à grands renforts d’antiseptiques, de crèmes et de bandages en tous genres. Cependant, l’infirmière lui avait demandé de l’attendre encore quelques instants dans le couloir tandis qu’elle s’occupait d’un autre garçon qui avait débarqué en urgence. Etait-ce une épidémie en ce moment ?
La jeune fille s’assit sur une chaise et essaya tant bien que mal de remplir le formulaire qu’on lui avait donné, toute encombrée qu’elle était de son bras gauche meurtri.


10. Rencontrer un mec mignon, ça vous arrange une journée ?

Un garçon, plutôt mignon d’ailleurs, ressorti quelques instants plus tard et fût lui aussi sommé de rester sur place. Sauf qu’au lieu de remplir un formulaire devait tenir une chaise.


- On se croirait aux Enfers, souffla l’adolescente en souriant du bout des lèvres.

Chacun son supplice, lança-t-elle avec un sourire ironique en direction du garçon tout en indiquant d’un signe de tête tour à tour la blessure du garçon et son propre bras bandé et maintenu contre elle par une écharpe étudiée pour.

- Je vais plus pouvoir jouer de guitare pendant un petit moment, ajouta-t-elle comme pour elle-même.

Puis, en direction du garçon qui l’avait rejointe.


- Alors, qu’est-ce qui t’es arrivé à toi ?
Ajouta-t-elle, sans même se dire qu’il n’avait peut-être pas envie d’en parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Von Walsh
Gαsp* He'sdαmn hot
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 27
[ Matières Préférées * ] : Physique et arithmétique
[ Passions et Loisirs * ] : Jouer le vilain garçon & perdre la bonne fille
[ Ton Humeur * ] : Nostalgique
Classe : Quatrième
Phrase Perso : The brave may dies, but the weak doesn't live at all
Topics en cours : >>Once Upon a Time [Ashlee]
>>Autour d'un café ... [Melody]
>>À prendre ou à laisser [Ellis]
>>Deux heures de colle >_< [Lauryn]
>>Gauche ou droite, tu dis? [Shawn]
>>Soirée d'anniversaire [Tous]

Date d'inscription : 26/03/2008

|| Love Ya ||
Love & Friends & Opponents:
Popularité:
0/0  (0/0)
Dirty little secrets:

MessageSujet: Re: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   Jeu 10 Avr - 4:46

    Il était relativement très idiot de s'emporter contre un ordinateur. Il était relativement très idiot de croire qu'un poing, solide fut-il, ne perde le combat contre la dureté d'un mur en plâtre. Pourtant, bien qu'étant pertinemment au courrant, Derek Von Walsh n'avait jamais pensé à ce qu'il avait fait avant que cela ne soit fait. Maintenant, il lui fallait en plus de son propre désagrégement mental, endurer la douleur physique. Si seulement il pouvait l'étouffer, la faire taire avec une bonne bouffée de ce joint qui sommeillait doucement dans son jeans. Mais non! L'infirmière lui avait conseillé, et les conseils de l'infirmière relevait davantage de l'ordre que du véritable conseil, de rester le temps que les analgésiques commencent à faire effet. Prenant place sur une chaise, il adossa sa tête contre le mur et ferma les yeux.

    Derek Von Walsh sombra dans une profond sommeil qui n'augurait rien de bon. Le genre de sommeil qui lui ait indicateur qu'il risque de se réveiller en nage, en sursaut et d'un cri unique, déchirant la nuit noire. Il n'avait pas l'habitude de s'endormir comme ça, mais la dernière nuit n'avait pas été une partie de plaisir. Après avoir été incapable de s'endormir, il avait prit un cachet contre l'anxiété qu'on lui avait prescrit il y a un peu plus qu'une semaine, et cette dernière avait amplifiée l'onde cauchemardesque qui règnait sur le jeune homme depuis trois semaines. Depuis qu'il n'avait plus Ashlee Bass pour lui prendre le bras et lui parler doucement, le berçant presque, pour qu'il se calme.

    Son sommeil fut agité, et il secoua les membres, mais ne dit rien. Fort heureusement, car une jeune femme venait de sortir à son tour du bureau de consultation de l'infirmière. Entre le moment où elle lui adressa la parole et celui où il se trouvait depuis quelques minutes. Derek rêvait à cette soirée fatidique, dans une fête où il avait bu, étonamment, plus que les 5-6 bières qu'il se permettait depuis le début de sa relation avec Ashlee. C'était un accord, un compromis, pour ne pas se mettre dans l'embarras. C'était on ne peut plus exact. Il était ensuite torse nu, sur le sofa, et Lauryn embrassait son torse. Derek lui hurlait de cesser, de tout arrêter, qu'il ne voulait pas, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Elle passait ses mains sur son torse, mais il ne pouvait pas bouger. Il était là, incapable de se détacher. Il ouvrit les yeux avec une certaine violence quand la jeune femme s'adressa à lui, et Derek passa la main dans ses cheveux.

    «Je ne pourrais pas mieux dire.»

    L'enfer avait commencé il y a trois semaines, et se poursuivait depuis. Sa fracture des phalanges n'étaient qu'un agrément de plus à sa pénible existence des dernières semaines. Derek regarda la jeune femme qui avait le bras bandé jusqu'au coude, et décréta que, sur la douleur physique, il n'avait pas encore atteint des sommets. Ensuite, la demoiselle s'adressa à lui même, et crut comprendre que c'était une artiste. Tiens, on n'en voyait guère souvent. Le sport le plus pratiqué à Waverly chez les filles était le cheerleading. Puis, lui posant la question du pourquoi du comment de son poignet, il passa de sa meurtrissure à son interlocutrice, puis répondit.

    «Mon poing a rencontrer un mur quand un ordinateur a perdu un travail entier que je venais de rédiger à l'instant.»

    Il sourit, puis demanda.

    «Ton cas, c'est quoi?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellis Maxwell
Legen - [wait] for [it]- Dary !
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Classe : 2ème Année
Phrase Perso : Why be cool ? Be me!
Topics en cours : - La sous-douée de l'orientation (libre!)
- Petit bout (PV)
- Débarque au pensionnat [Libre]
- A prendre ou à laisser (PV)
Date d'inscription : 22/03/2008

|| Love Ya ||
Love & Friends & Opponents:
Popularité:
0/0  (0/0)
Dirty little secrets:

MessageSujet: Re: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   Jeu 10 Avr - 12:48

Max essayait tant bien que mal de continuer à remplir le formulaire qu’on lui avait donné. Mais quelle idée ! Est-ce qu’ils ne comprenaient pas qu’avec un bras immobilisé, c’était vachement plus dur de tenir les feuillets pour les empêcher de s’enfuir, et surtout que tourner les pages devenait un véritable sport ?! La jeune fille commençait petit à petit à sentir l’ampleur du drame qui était en train d’attenter à son petit univers. Plus de musique, plus de natation, plus de sports (bon, ça, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus dérangeant), plus de steak autre que du steak haché parce que sinon, il lui fallait deux mains pour couper. Sa main n’était pourtant pas très touchée, me direz-vous. Mais elle avait besoin de l’ensemble de son bras pour faire des mouvements, et elle ne comptait pas se tapant la honte en essayant vainement de se contorsionner en tous sens pour essayer de couper des aliments. Non, il fallait qu’elle soit plus fine stratège que cela.

En tout cas, agacée par les efforts que lui demandait le remplissage de ce fichu formulaire, l’adolescente cocha la case non à toutes les questions type « fumez-vous », « buvez-vous » et compagnie ainsi qu’aux questions sur les antécédents familiaux, histoire de ne pas avoir à développer les réponses. Et puis, de toute façon, ce n’était pas leurs affaires de savoir cela. Quoique, pour les antécédents familiaux, ça pourrait s’avérer utile dans le fond. Dans un haussement d’épaule, la jeune fille écarta cette hypothèse, appliqua sa signature à la fin du document et alla le poser sur le comptoir un peu plus loin.

Le temps qu’elle revienne, le jeune homme à côté d’elle s’était installé sur sa chaise et Max reprit sa place. Le sursaut que ledit garçon eût quand elle termina de lui poser sa question la fit sursauter à son tour. Pourquoi est-ce que les gens n’étaient pas fichus d’ouvrir les yeux calmement ! D’ailleurs, est-ce qu’elle venait tout juste de le réveiller ?

Max secoua légèrement sa tête pour en ôter toutes ses pensées parasites, et se contenta d’écouter le grand blond aux phalanges brisées lui répondre.


« Aie »
, rétorqua à son tour Max, compatissante à l’égard du jeune homme, grimaçant de douleur à l’évocation du poing contre le mur.

Si ça n’avait tenu qu’à la jeune fille, c’était plutôt l’ordinateur qu’elle aurait visé, en mettant un grand coup pour qu’il s’écrase par terre et tombe en mille morceaux. En même temps, quelle idée de vouloir travailler sur les ordinateurs du lycée. Il était grand temps qu’ils en changent. D’ailleurs, comment se faisait-il qu’il n’ait pas son propre ordinateur. Tout le monde ou presque ici travaillait sur son PC. Même Max en avait un. Elle avait d’ailleurs réussi à se faire offrir un MacBook Air après que sa grand-mère un peu folle – qu’elle ne voyait heureusement pour elle qu’une fois tous les deux ans – ait pris son dernier portable pour un pèse personne….

Cependant, par respect pour les doigts brisés de son camarade, ou peut-être parce qu’elle voulait éviter de l’entendre se lamenter des heures sur le fait que ses parents lui avaient peut-être refusé un ordinateur portable mais en contrepartie il était allé passer ses vacances de Nöel à Atlantis dans les Bahamas… Max ne demanda pas le pourquoi du comment de l’utilisation d’un ordinateur de l’école.


« Et tu t’es brisé les doigts ? Tu ne vas pas me dire qu’ils n’ont pas construit cette école en carton-pâte ?! » Ironisa alors la jeune fille, sourire malicieux aux lèvres, indiquant qu’elle ne se moquait pas méchamment de lui mais essayait simplement de faire un peu d’humour pour oublier que son propre bras recommençait à la lancer douloureusement.

Il ne restait qu’à espérer que le jeune homme avait le sens de l’humour et qu’il ne prendrait pas ça trop mal. L’adolescente préféra tout de même enchainer sur la réponse à la question qui venait de lui être posée.


« C’est peut-être un petit peu moins original en fait. Expérience de chimie qui a mal tourné. Le bras a tout absorbé, les bris de verre, les restes de soude… la flamme… »

En y repensant bien, ce n’était peut-être pas si anodin que cela tout compte fait. De toute façon, elle était dans l’un de ses mauvais jours. Et si … ? La jeune fille attrapa son portable pour vérifier la date. Ben non, on n’était même pas un vendredi 13. Non, c’était juste clairement un mauvais jour, un très mauvais jour. Un de ces jours où on aurait mieux fait de ne jamais se lever.

Bon, en attendant, elle n’était pas finie cette journée. Et la jeune fille ne comptait pas s’éterniser dans cet endroit. Aussi, suffisamment fort pour être entendue par son camarade d’infortune, Max lança :

« J’ai envie d’une glace. »

Cette simple formule, toute insignifiante qu’elle puisse paraître, impliquer pourtant beaucoup de choses. Elle impliquait de quitter l’infirmerie sans se faire griller par l’infirmière qui les avait sommés de rester là. Ça impliquait de sécher les cours pour le reste de la journée, voire de faire le mur et partir du lycée pour aller chez Häagen-Daazs ou Ben & Jerry’s. Ou tout simplement, sécher les cours pour aller se planquer en cafétéria ou dans la salle des étudiants dévorer les quelques pots qui pouvaient s’y trouver.

Dans tous les cas, par cette simple formule, Ellis proposait à l’autre blessé de quitter cet endroit qui devenait étouffant pour aller vers d’autres horizons. Prendre l’air ailleurs. Se tirer de l’infirmerie. Tout simplement.

Il ne restait qu’à voir s’il saisirait l’allusion….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Von Walsh
Gαsp* He'sdαmn hot
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 27
[ Matières Préférées * ] : Physique et arithmétique
[ Passions et Loisirs * ] : Jouer le vilain garçon & perdre la bonne fille
[ Ton Humeur * ] : Nostalgique
Classe : Quatrième
Phrase Perso : The brave may dies, but the weak doesn't live at all
Topics en cours : >>Once Upon a Time [Ashlee]
>>Autour d'un café ... [Melody]
>>À prendre ou à laisser [Ellis]
>>Deux heures de colle >_< [Lauryn]
>>Gauche ou droite, tu dis? [Shawn]
>>Soirée d'anniversaire [Tous]

Date d'inscription : 26/03/2008

|| Love Ya ||
Love & Friends & Opponents:
Popularité:
0/0  (0/0)
Dirty little secrets:

MessageSujet: Re: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   Jeu 10 Avr - 22:09

    Un formulaire ? Derek n'en avait pas reçu. Peut-être que l'infirmière était suffisamment brillante pour savoir qu'il y mettrait n'importe quoi, simplement pour avoir la paix. C'était pas comme si ça le concernait vraiment, du moins, l'intéressait. Le jeune homme avait donc croisé les bras sur son buste et avait fermé les yeux. Les yeux fermés, il se perdait volontiers dans un monde de conjectures et de pensées étranges. Un monde de «si» et de questionnement. Von Walsh était envahi par le doute et les remords dès que ses prunelles bleutés se fermaient à la lumière du jour, même filtrée par les fenêtres qui donnaient sur l'extérieur depuis ce coin de Waverly qu'il n'avait pas si souvent visité, heureusement pour lui.

    Derek en profita pour observer la température à l'extérieur. Le soleil plongeait sur la cour, et les étudiants semblaient être habillés légèrement, particulièrement les demoiselles, mais ce n'était pas nouveau. Comme lui disait son père, les jupes raccourcissaient d'année en année, et les décolletés de plus en plus plongeant. Derek eut un sourire à cette pensée. Il n'y avait que Von Walsh Senior pour penser de la manière suivante. Conservateurs, lui et sa mère avait beaucoup de difficulté à imaginer leur aîné faire avancer la société avec ses recherches. Ils ne comprennaient pas son attrait pour la recherche à des maux intraitables de nos jours.


    Il lui était particulièrement incompréhensible qu'un couple aussi heureux et parfait qu'Ashlee et lui ait pu se séparé. Derek avait été obligé d'avouer à la garda parentale qu'il n'était plus avec sa petite-amie quand ils les avaient invités à dîner. Bien sûr, il avait tu les raisons de cette rupture, mais on voyait bien la désapprobation de ses parents. Sa mère lui avait même conseillé de faire tout pour la reconquérir, car il n'était pas aussi convenable sans la bonne influence d'Ashlee Bass...

    «Je me demande pourquoi ils n'ont pas pensés à ça pour les gens un peu dérangés..» dit-il, après un éclat de rire.

    On peut dire que la jeune femme avait un humour ironique qui lui plaisait bien. Lui qui était incapable d'en faire enviait les gens qui possédait cette faculté. Lui ne parvenait qu'à se mettre les pieds dans les plats et à trébucher sur les mots, ce qui, au final, arrivait au même résultat -éclat de rire général- mais avec beaucoup moins de style. Préférant les vannes acides aux répliques amusantes, Derek avait une réputation légèrement tranchante, mais il s'apaisait, à la grande surprise de tous, en quatrième, contrairement à ce que l'on aurait pu penser. Vous vous en doutez bien pourquoi, maintenant, non ?

    «Le soude dans l'eau ?»

    Il regarda le bandage qui entourait son avant-bras, et eut un sourire. Il se rappelait bien de cette expérience, assez marquante en fait, durant sa deuxième année. Un garçon, maladroit comme ce n'est pas permis, avait trébucher pour mettre une infime partie et avait renversé le contenant entier de plusieurs grammes. Heureusement sur le sol, ça avait fait explosé un bureau et une balance, qui s'était cassés sur le sol avec ses instruments, et pendant une heure entière, aucun élève n'avait pu bougé, entouré de mercure et de vitre, ainsi que de soude mêlé d'eau. Il avait fini par passé sur les bureaux, et était sorti en riant. Heureusement, rien de grave.

    «Je me demande pourquoi ils la font faire encore, c'est toujours un désastre, un fiasco.»

    Tandis qu'il s'amusait à songer à ce délicieux souvenir qui lui venait en tête, avec qui il s'était bien amusé avec Wayde, avant que celui-ci ne lâche l'option chimie pour s'en aller vers de meilleurs horizons, Derek détourna la tête, et se redressa. Tentant vainement de bouger les doigts, il fit une grimace de douleur. Il ne pourrait certainement pas passé à la piscine pour s'immerger et oublier, ce soir. Haussant les épaules, Von Walsh écouta les paroles de la jeune femme. C'était vrai que la crème glacée serait tentante, et lui permettrait de sortir son petit à-coté une fois hors du campus...

    «Crème-glacée, tu dis?»

    Il n'avait qu'un cours de français cet après-mdi, et déjà comme plan de s'esquiver. À quoi bon tenter d'exprimer poétiquement ses émotions quand il ne les comprennait déjà pas toutes dans son esprit? Passant la main dans ses cheveux, il croisa le regard de la jeune femme, en deuxième, il le savait maintenant, puis lui demanda, un sourire amusé aux lèvres.

    «Je n'invite que les personnes que je connais..»

    Il lui tendit la main, puis ajouta.

    «Derek Von Walsh»

    Se redressant, il défroissa son chandail, réajusta son blouson d'une seule main et lissa son jeans, puis conclua:

    «Maintenant que c'est fait, on est partis.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: >>À prendre ou à laisser [Ellis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
>>À prendre ou à laisser [Ellis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A prendre ou à laisser
» Zeitgeist (vidéo) A prendre ou à laisser ? Ou les deux ?
» Quelques idées pour le forum, à prendre où à laisser XD
» Laisser l'Esprit Saint prendre le volant de notre vie.
» Prendre ou pas un arrêt maladie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAVERLY BOARDING SCHOOL__* :: >> Waverly Boarding School >> :: << |L'INFIRMERIE| >>-
Sauter vers: